Bulletin d'actualités | | 12/10/2020 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Afin de prévenir la propagation du coronavirus en Oman, tous les vols internationaux à destination du pays ont été suspendus à partir du mois de mars. Depuis le 1er octobre, la plus haute commission pour le traitement du Covid-19 en Oman permet la reprise du trafic aérien international. Toutefois, les demandes de visa pour l'Oman ne sont pas encore traitées par le service de l'immigration.

Situation en Oman

Oman, comme de nombreux autres pays, a été affecté par la pandémie. De nombreuses infections ont été signalées, en particulier dans la capitale Masqat et ses environs, ainsi que dans la province de Dhofar, à la frontière avec le Yémen. Le gouvernement d'Oman a donc pris des mesures pour prévenir la transmission du coronavirus, notamment en interdisant les voyageurs qui ne vivent pas en permanence dans le pays. Seules les personnes ayant la nationalité d'Oman ou de l'un des pays du CCG (Bahreïn, Koweït, Qatar, Arabie saoudite et Émirats arabes unis) et les personnes ayant un permis de séjour en cours de validité pour Oman sont admises dans le pays.

Les mesures prises pour contenir le coronavirus ont également restreint la vie publique en Oman. Il y a peu de trajets en bus, surtout entre Masqat et les grandes villes de province. Les rassemblements sont interdits et les mosquées, les établissements d'enseignement, les cinémas, les parcs, les musées et même les plages sont fermés. Les centres commerciaux sont ouverts sous des conditions strictes et le port d'un masque est obligatoire dans les magasins. Le respect des règles concernant le virus est strictement contrôlé par la police omanaise. Les personnes qui ne respectent pas ces mesures peuvent s'attendre à une amende ou à une arrestation.

Reprise des vols depuis le 1er octobre

Depuis le 1er octobre, les vols à destination et en provenance d'Oman ont recommencé. Les vols de passagers en provenance des pays suivants sont acceptés en Oman : Allemagne, Arabie saoudite, Bahreïn, Bangladesh, Égypte, Émirats arabes unis, Éthiopie, Philippines, France, Inde, Koweït, Malaisie, Pakistan, Pays-Bas, Qatar, Royaume-Uni, Soudan, Tanzanie, Thaïlande et Turquie. Toutefois, cela ne signifie pas que tous les voyageurs en provenance de ces pays ont la permission de se rendre en Oman. Pour le moment, seuls les personnes ayant un permis de séjour valable pour Oman (par exemple les expatriés) et les voyageurs ayant la nationalité omanaise ou celle d'un des pays voisins sont admises dans le pays.

Les voyageurs qui sont exemptés de l'interdiction d'entrée sont tenus de respecter un certain nombre de mesures. Toutes les personnes âgées de 15 ans et plus sont obligées de se soumettre à un test PCR à leur arrivée. Les frais de ce test de 25 Rial (environ 55 euros) doivent être payés par le voyageur. Les personnes qui ne restent pas plus de 7 jours en Oman doivent s'isoler jusqu'à ce que le résultat du test soit connu. Ceux qui restent plus d'une semaine en Oman doivent passer 14 jours en quarantaine. En outre, toute personne qui n'a pas la nationalité omanaise doit pouvoir prouver qu'elle dispose d'une assurance couvrant les frais médicaux pendant au moins un mois.

Dès leur arrivée, les voyageurs doivent télécharger une application du ministère omanais de la Santé, Tarassud+. Cette application est utilisée pour suivre les mouvements de la population et la distribution de Covid-19. Les personnes qui ont été contaminées par le virus recevront un bracelet qui sera attaché à cette application. De cette manière, il est également possible de vérifier si les personnes infectées respectent les règles de quarantaine. L'application contient également des informations sur les mesures coronariennes du gouvernement local.

Demander un visa pour l'Oman

Bien que les vols à destination et en provenance d'Oman reprennent lentement, aucun visa n'a encore été accordé pour Oman. Les Français et les Belges ne peuvent donc pas se rendre en Oman pour les vacances ou les affaires. Depuis le 1er octobre, les personnes ayant la nationalité omanaise, mais aussi celles qui ont la nationalité d'un des pays du Conseil de coopération du Golfe (Bahreïn, Koweït, Qatar, Arabie saoudite et Émirats arabes unis) sont autorisées à se rendre dans le pays. On ne sait pas encore si les voyageurs en provenance des pays européens seront bientôt à nouveau admis. Le ministère des Affaires étrangères conseille de ne se rendre en Oman que si cela est absolument nécessaire (code orange).

Étant donné que l'évolution de la situation en Oman et les futures restrictions de voyage pour les Français et les Belges ne sont toujours pas claires, il est recommandé d'attendre avant de demander un visa pour l'Oman. Le département de l'immigration d'Oman ne traite pour le moment aucune demande de visa de touriste. Les demandes de visa pour Oman sont normalement approuvées après 7 jours. Les voyageurs qui doivent partir dans un délai très court et qui présentent une demande urgente reçoivent généralement leur visa après 4 jours. Les demandes de visa pour de futurs voyages en Oman peuvent donc être introduites à une date ultérieure sans aucun problème.

Veuillez noter que cet article consacré au visa pour Oman date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives au visa pour Oman.