Bulletin d'actualités | | 22/12/2021 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Prévoyez-vous de voyager aux États-Unis bientôt ? La durabilité joue un rôle de plus en plus important pour de nombreux touristes, en particulier lorsqu’il s’agit de voyages à longue distance, comme vers les États-Unis. Vous trouverez ci-dessous 3 conseils pour voyager aux États-Unis de manière plus durable. N’oubliez pas non plus de demander un ESTA avant votre voyage.

Voyager plus durablement

Les émissions de CO2 dues aux voyages en avion sont souvent élevées et les vols fréquents sont aujourd’hui tabous. Pourtant, nous avons tous envie de découvrir de nouveaux pays et de voyager loin.

Il ne sera pas possible de voyager aux États-Unis de manière totalement écologique, mais il existe quelques moyens de rendre votre voyage plus durable et de prendre conscience du climat et de l’impact de vos vacances. Cela commence au moment de la demande de votre ESTA et de la réservation de votre logement, mais il y a aussi des choses que vous pouvez prendre en compte pendant votre voyage.

1 : compensation du CO2

Un vol vers les États-Unis produit de fortes émissions de CO2. Vous pouvez réduire votre empreinte carbone en réservant, par exemple, un vol direct vers votre destination, afin de limiter le nombre de vols. Souvent, vous pouvez également choisir de payer un montant supplémentaire lors de la réservation d’un vol, qui servira à compenser les émissions.

Mais saviez-vous que vous pouvez également le faire pendant votre demande d’ESTA ? En cochant cette option dans le formulaire en ligne, vous serez facturé d’un montant qui dépend du kilométrage du vol. Ce montant est ensuite reversé à Greenseat, qui l’investit dans des projets environnementaux.

Greenseat a actuellement trois projets environnementaux : deux en Afrique et un en Inde. En Afrique, des fours à charbon de bois et des installations de biogaz sont installés, de sorte que la population locale utilise moins de bois pour cuisiner. Les feux de bois sont mauvais pour la santé et pour l’environnement. Ces projets améliorent donc les conditions de vie, mais aussi la qualité de la nature. En Inde, des éoliennes sont installées afin que la population locale puisse utiliser l’énergie propre générée par ses éoliennes. En optant pour la compensation carbone, vous rendez votre voyage plus durable en investissant dans des projets qui génèrent de l’énergie durable et compensent indirectement les émissions de CO2 du voyage en avion.

Un ESTA est une autorisation obligatoire qui est accordée par le service d’immigration américain aux voyageurs qui veulent se rendre aux États-Unis. L’ESTA est valide pour deux ans, coute 39,95 € et peut facilement être demandé en ligne.

2 : Réservez des logements durables

En planifiant vos vacances, vous devrez probablement aussi réserver un hébergement. Vous pouvez alors choisir un hébergement économique, certifié par le Conseil mondial du tourisme durable. Ce conseil s’engage à rendre le tourisme plus durable en aidant les hôtels, mais aussi les municipalités locales, à penser d’une manière plus écologique.

Les hôtels, les chambres d’hôtes et autres hébergements certifiés gèrent tous la consommation d’énergie et d’eau de manière durable, mais ces hébergements font également beaucoup de bien en termes de tourisme local et d’impact social. En réservant ces hôtels, vous contribuez à consommer moins d’énergie et à rendre votre séjour aux États-Unis un peu plus durable.

3 : S’engager dans des activités locales

Le voyage durable ne se limite pas à la réduction des émissions de carbone, mais implique également le soutien aux entreprises locales. Il est recommandé de faire autant d’activités locales que possible, de manger dans des restaurants locaux qui utilisent des aliments locaux et de soutenir les petites entreprises en achetant vos produits d’épicerie et vos souvenirs sur place. De cette façon, vous pourrez découvrir la culture et les habitants locaux, soutenir l’économie locale et rendre vos vacances plus durables.

Bien que les États-Unis soient un pays immense, tout ne doit pas être fait en voiture. Vous pouvez faire beaucoup de choses à pied ou à vélo, ou dans certaines villes, vous pouvez aussi prendre le métro ou le bus. Cela réduit l’utilisation de la voiture et vous verrez davantage la ville. Les États-Unis possèdent de nombreux parcs nationaux où vous pouvez faire de la randonnée et, dans de nombreuses villes, vous pouvez louer des bicyclettes. Au lieu d’un voyage en voiture, vous pouvez aussi envisager un voyage en train à travers les États-Unis.

En suivant ces conseils, vous pouvez tout de même voyager loin de chez vous de manière plus écologique et plus durable et contribuer à améliorer le climat et soutenir la culture locale.