Bulletin d'actualités | | 07/09/2017 | Temps de lecture : ± 2 minutes

Depuis vendredi 27 janvier, les citoyens de sept États islamiques n’ont plus l’autorisation d’entrer aux États-Unis. Cette mesure est entrée immédiatement en vigueur. L'interdiction s'applique aux personnes originaires de Syrie, d'Irak, d'Iran, du Yémen, de Libye et de Somalie, toutes les nouvelles demandes de visa américain étant bloquées pendant 90 jours. Une interdiction similaire de 4 mois concerne également les réfugiés. Toutefois, l'interdiction d'entrée ne s'applique pas aux personnes ayant un double passeport.

ESTA et carte verte

L'interdiction touche également les voyageurs qui ont déjà reçu un ESTA USA (Qu'est-ce qu’un ESTA ?), ce qui signifie qu'en ce moment, ils ne peuvent pas entrer en Amérique. De même, les personnes possédant une « green card » ou un permis de séjour permanent ne peuvent plus entrer temporairement dans le pays.

Donald Trump

Le nouveau président américain, Donald Trump, a fait en sorte que ces groupes de personnes ne soient plus les bienvenus aux États-Unis. M. Trump souligne que l'interdiction de voyager ne vise pas spécifiquement les musulmans. En imposant cette interdiction, il déclare qu'il peut ainsi s'assurer que les Américains sont mieux protégés contre les attaques terroristes.

Consternation mondiale

Dans le monde entier, cette action a provoqué beaucoup de confusion et de consternation. Par exemple, cette interdiction d'entrée a été fortement critiquée par les alliés occidentaux et les pays islamiques. Le Canada a également réagi en continuant à accueillir des réfugiés : « Pour ceux qui fuient la persécution, la terreur et la guerre : les Canadiens vous accueilleront, quelle que soit votre foi. La diversité est notre force. Bienvenue au Canada ».

Conséquences

En raison de cette interdiction d'entrée, KLM-Air France a également dû refuser des passagers sur des vols à destination des États-Unis, car les compagnies aériennes pouvaient se voir infliger une amende si elles embarquaient ces groupes de passagers sur un vol à destination des États-Unis. Il n'en reste pas moins que cette interdiction d'entrée a un impact majeur sur de nombreuses personnes et diverses organisations dans le monde entier.

Veuillez noter que cet article consacré à l'ESTA pour les États-Unis date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives à l'ESTA pour les États-Unis.