Bulletin d'actualités | | 13/12/2021 | Temps de lecture : ± 3 minutes

À partir du 15 décembre, le Vietnam accueillera à nouveau les vols internationaux. Selon le pays d’origine, il est obligatoire de demander un visa Vietnam.

Le taux de vaccination augmente après un démarrage lent

Pendant longtemps, le Vietnam a lutté contre la couverture vaccinale dans le pays. Au début du mois d’aout, moins de 1 % de la population était entièrement vaccinée. Une raison importante en est que le Vietnam, comme de nombreux autres pays d’Asie du Sud-est et d’Afrique, a connu une pénurie structurelle de vaccins. Mais l’évolution de l’épidémie de coronavirus au Vietnam a également joué un rôle. Pendant longtemps, le Vietnam a connu très peu d’infections et de décès. Les critiques affirment qu’à cause de cela, le gouvernement n’a pas vu la nécessité de commencer à vacciner tôt.

Pendant ce temps, la population vietnamienne est vaccinée à un rythme rapide. Près de 56 millions de Vietnamiens sont entièrement vaccinés (57,5 % de la population). Bien que le pays soit encore à la traine par rapport aux pays voisins tels que le Cambodge (80,9 % de vaccins complets) et la Thaïlande (60,9 % de vaccins complets), le gouvernement vietnamien estime que le moment est venu de rouvrir les frontières.

Ouverture de la frontière en deux phases

Le plan du ministère des Transports sera mis en œuvre en deux phases. Dans la première phase, qui débutera le 15 décembre, les vols seront admis en provenance de pays que le gouvernement vietnamien considère comme importants pour la coopération économique et politique. Il s’agit notamment des États-Unis, de Singapour, de la Thaïlande, du Cambodge, du Japon, de la Corée du Sud et de Taïwan. Selon le ministère des Transports, la plupart des investisseurs et des travailleurs spécialisés viennent de ces pays, dont l’économie vietnamienne a grand besoin pour se remettre des conséquences économiques de la couronne. Mais ces pays ont également été choisis pour faciliter le retour des citoyens vietnamiens au Vietnam. La grande majorité des Vietnamiens à l’étranger vivent, travaillent ou étudient dans ces pays.

Dans un premier temps, les vols ne seront assurés qu’au départ de l’aéroport de Noi Bai à Hanoi et de l’aéroport de Tan Son Nhat à Hô Chi Minh Ville.

Dans la deuxième phase, qui débutera en janvier 2022, les vols en provenance d’un plus grand nombre de pays seront autorisés. Il s’agit notamment de la Malaisie, de Hong Kong, de la France, de l’Allemagne, de l’Australie et de la Russie. D’autres aéroports du Vietnam, tels que l’aéroport de Đà Nẵng, pourront également accueillir des vols internationaux.

En fonction de l’avancement de la réouverture des frontières, les vols en provenance d’un plus grand nombre de pays pourraient être autorisés.

Les règles de quarantaine et de vaccination restent inconnues

On ne sait pas encore quelles conditions supplémentaires les voyageurs devront remplir pour entrer au Vietnam. Le plan du ministère des Transports ne mentionne pas de nouvelles règles contre le coronavirus pour les voyageurs internationaux. Les règles actuelles stipulent que les voyageurs autorisés à se rendre au Vietnam à titre exceptionnel doivent passer 14 jours en quarantaine. On s’attend à ce que les nouvelles conditions soient très similaires à celles d’autres pays de la région, comme le Cambodge. Cela signifie que les voyageurs devront probablement être entièrement vaccinés et avoir un résultat de test de dépistage négatif avant leur départ pour éviter d’être mis en quarantaine.

Demande de visa Vietnam

Le gouvernement vietnamien n’a pas encore annoncé de changements concernant le visa. De nombreux pays, comme la France, exigent un visa pour se rendre au Vietnam. Cela s’ajoute au certificat de vaccination et au certificat de test. Le visa Vietnam est demandé en ligne et est valable pour un séjour de 30 jours. En moyenne, le visa est délivré en une semaine, en cas de demande urgente en trois jours ouvrables.