Bulletin d'actualités | | 08/04/2022 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Lorsqu’il s’agit de nature phénoménale, la Nouvelle-Zélande est loin devant. Des forêts tropicales aux sommets enneigés, des côtes sauvages aux volcans fumants, tout est là. Une grande attention est accordée à la préservation de ces zones naturelles intactes. Au total, les 13 parcs nationaux occupent quelque 29 000 km², ce qui représente près de 11 % de la superficie totale du pays. Les visiter tous est un défi. Nous avons donc dressé une liste des 4 plus beaux parcs pour vous. Si vous envisagez de faire un tour en Nouvelle-Zélande, demandez votre visa Nouvelle-Zélande (NZeTA) à l’avance.

Parc national de Tongariro

Commençons par le parc national le plus ancien. Ce paysage volcanique a été renommé parc national de Tongariro en 1894, après que la zone a été donnée au gouvernement par le peuple Maori. Trois volcans actifs se trouvent dans ce paysage rocheux entouré, entre autres, de lacs turquoise et d’impressionnants champs de lave. Le parc est situé sur l’île du Nord, au sud du lac Taupo, et il est facilement accessible par les Highway 47 en 48. Des sentiers de randonnée de différentes longueurs ont été tracés à travers tout le parc. Ils passent par des coulées de lave, des forêts, des cratères volcaniques, des lacs et des sources d’eau chaude.

Parc national de Kahurangi

Avec toute la flore et la faune exceptionnelles que l’on trouve dans cette vaste zone, le parc national de Kahurangi ne peut absolument pas manquer dans cette liste. Parce que cette nature a été isolée pendant longtemps, elle a pu suivre son propre chemin. Des espèces d’oiseaux menacées, comme le kiwi et le kaka, vivent ici, et il y a des espèces végétales qui sont uniques au monde. Le long de la côte, les voyageurs peuvent également apercevoir des phoques. Les promenades ici peuvent prendre des jours. L’itinéraire le plus célèbre, le Heaphy Track, dure en moyenne 5 jours et il est long 78 kilomètres. Le long du chemin, il y a plusieurs cabanes pour passer la nuit. En été, ils se remplissent rapidement, assurez-vous donc de réserver tôt ou d’apporter une tente. Votre visa Nouvelle-Zélande vous permet de rester dans le pays pour 3 mois consécutifs. Pendant cette période, vous aurez la possibilité de visiter de nombreux parcs.

Parc national de Fiordland

Au sud-ouest de l’île du Sud se trouve le plus grand parc national de Nouvelle-Zélande, Fiordland, qui couvre une superficie de pas moins de 12 500 km². Le nom laisse deviner qu’il s’agit d’un paradis de fjords, mais aussi de cascades, de lacs et de forêts pleines d’animaux particuliers. C’est l’endroit le plus humide de la planète et aussi la région la plus pluvieuse de Nouvelle-Zélande, mais cela ne doit pas gâcher le plaisir. Ici vous pouvez passer des journées entières à explorer, à pied ou en kayak. Partez à la recherche de la flore et de la faune indigènes dans l’une des zones naturelles les plus sauvages de la planète. Dans ce parc, qui possède l’une des meilleures zones de randonnée au monde, vous pourrez croiser des kiwis, des takahés, des pukekos et même des pingouins. Avec une validité du visa Nouvelle-Zélande de 2 ans, vous pourrez vous rendre plusieurs fois en Nouvelle-Zélande pour tout voir calmement.

Parc national Abel Tasman

En 1642, le hollandais Abel Tasman a été le premier Européen à arriver en Nouvelle-Zélande. Bien qu’il ait été chassé par les Maoris, le parc a été nommé en son honneur. Aujourd’hui, c’est un lieu touristique populaire, notamment en raison de ses plages dorées et de ses eaux azur. Ici vous pourrez explorer à la fois la côte et l’intérieur verdoyant. Ce plus petit parc national est croisé également par des sentiers de randonnée qui durent plusieurs jours, comme le Coast Track de 51 kilomètres.

Demandez votre visa Nouvelle-Zélande

Pour visiter ce paradis sur terre, vous aurez besoin d’un visa. Vous pouvez demander votre visa NZeTA. Prêtez également une attention particulière aux formalités en matière de visa pour un voyage sans souci en Nouvelle-Zélande.