Bulletin d'actualités | | 08/04/2021 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Allez-vous bientôt voyager au Canada ? Alors vous voyagez probablement en avion. Avant de réserver votre vol et de demander votre AVE Canada, il est bon de prendre un moment pour envisager les conséquences que votre vol et votre voyage entraîneront inévitablement. Les voyageurs peuvent choisir de compenser les émissions de carbone de leur vol en cochant cette option lors de la demande d’une AVE Canada.

CO₂ compensation lors de la demande de votre AVE Canada

Voyager au Canada en étant complètement vert est pratiquement impossible. Le seul carburant consommé par votre voiture pendant le trajet entre votre domicile et l’aéroport ou le port contribue aux émissions de CO₂. Cependant, il existe des moyens de minimiser l’impact de votre voyage sur l’environnement. Tout d’abord, il est conseillé d’utiliser un vol direct, même s’il est souvent moins cher de réserver un vol avec une escale. Avec un vol avec escale, un détour est souvent effectué et de plus, une plus grande quantité de CO₂ est libérée du fait des multiples décollages.

Une autre option pour compenser les émissions de CO₂ de votre vol consiste à soutenir les projets climatiques d’une organisation telle que GreenSeat, qui visent à réduire les émissions de CO₂. Si vous optez pour cette solution, un montant est facturé en fonction de la distance de vol. Vous pouvez choisir de compenser les émissions de CO₂ de votre voyage en cochant cette option sur le formulaire pour l’AVE.

Projets de GreenSeat

Les projets de compensation de CO₂ de GreenSeat ont été mis en place pour réduire les émissions nocives de CO₂ causées par les voyages en avion, entre autres, d’une même quantité ailleurs dans le monde. Selon des audits externes, les projets d’énergie durable de GreenSeat répondent aux exigences internationales de VCS et Gold Standard, ce qui signifie que vous pouvez être sûr que la quantité d’émissions de CO₂ de votre voyage est réellement compensée.

Pour l’instant, GreenSeat a trois projets en cours, dont deux en Afrique et un en Inde. En Afrique, des bio-digesteurs et des fours à charbon de bois sont en cours d’installation et en Inde, un parc éolien est en cours de réalisation. De cette manière, l’énergie (durable) devient également plus accessible pour les ménages sur place, ce qui améliore également leurs conditions de vie.

Comportement responsable sur la destination

Le voyage durable ne doit pas s’arrêter à la coche d’une CO₂-compensation sur votre demande d’AVE. Vous pouvez également apporter votre contribution dans le pays lui-même en respectant la nature et la population locale. Par exemple, choisissez le moyen de transport qui produit le moins d’émissions. Le Canada étant un pays immense, il est souvent impossible de se déplacer à pied ou à vélo. La meilleure chose à faire alors est d’utiliser les transports publics. Il est important de savoir si vous louez une voiture ou si vous choisissez de prendre un bus ou un train qui transporte également d’autres personnes. Vous pouvez également soutenir l’économie locale en faisant vos achats dans les magasins locaux et en vous rendant dans des hébergements et des restaurants gérés par des locaux. Vous pouvez également contribuer en choisissant une compagnie de voyage durable, dont les bénéfices vont à la population.

Veuillez noter que cet article consacré à l’AVE pour le Canada date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives à l’AVE pour le Canada.