Bulletin d'actualités | | 23/07/2021 | Temps de lecture : ± 4 minutes

L’Inde étant très économique, c’est une destination idéale pour les routards. Avant de partir à l’aventure dans ce pays, vous devez effectuer un certain nombre de préparatifs, comme vous faire vacciner, planifier votre itinéraire et demander un visa pour l’Inde afin de pouvoir entrer dans le pays.

L’Inde, une destination populaire pour les routards

Selon les données de 2019, l’Inde a reçu près de 18 millions de touristes cette année-là. Parmi cet afflux de voyageurs, on trouve un grand nombre de routards, attirés par cette destination fascinante et extrêmement bon marché. Le fait que l’Inde soit très bon marché pour les touristes européens est dû en partie à la faiblesse de la monnaie et aux nombreuses options bon marché en termes de nourriture, de transport et d’hébergement. En outre, la culture, la cuisine et la convivialité des habitants font d’un voyage en Inde une expérience unique et inoubliable.

Vaccinations, visa Inde et autres préparatifs

Avant de vous rendre en Inde, vous devez effectuer certains préparatifs essentiels, comme vous faire vacciner. Bien qu’il ne soit obligatoire de se faire vacciner que contre la fièvre jaune, il est également sage de faire d’autres vaccins, par exemple contre des maladies comme le tétanos, la diphtérie, la typhoïde, la rage et les hépatites A et B.

Pour vous rendre en Inde, vous devrez également demander un visa. Le visa touristique pour l’Inde, que vous pouvez demander sur ce site, est valable un an. Pendant cette période de validité d’un an, vous êtes autorisé à séjourner dans le pays pendant 90 jours au maximum. Cela donne aux routards suffisamment de temps pour apprendre à connaître le pays et profiter de sa culture étonnante. Il existe un certain nombre de conditions dont vous devez tenir compte lorsque vous demandez votre visa pour l’Inde. Par exemple, vous devez être en possession d’un billet de retour et d’un passeport valable au moins un mois à votre arrivée. Le coût du visa pour l’Inde est de 19,95 € et peut être payé facilement et en toute sécurité avec les méthodes de paiement en ligne les plus courantes. Après approbation (en moyenne dans un délai d’une semaine), le visa est envoyé par courrier électronique. Vous devez imprimer le visa et l’emporter avec vous tout au long de votre voyage.

Une fois que vous vous êtes occupé de ces formalités obligatoires, il est temps de planifier votre voyage. Étant donné la taille énorme du pays, il est conseillé de planifier l’itinéraire que vous souhaitez emprunter et les lieux que vous voulez visiter. L’énorme diversité de l’Inde et ses mille-et-une attractions rendent ce processus difficile. L’un des principaux itinéraires incontournables pour tout voyageur est le « triangle d’or » : Delhi (la capitale), Agra (où se trouve le Taj Mahal) et Jaipur (la « ville rose »). Un autre itinéraire hautement recommandé est la route côtière du sud, qui commence à Mumbai et se poursuit via Mangalore jusqu’à Cochin.

Transport, logement et nourriture

Le faible budget dont vous avez besoin est, comme nous l’avons mentionné précédemment, l’un des grands avantages du voyage en sac à dos en Inde. Tout d’abord, le logement en Inde est souvent beaucoup moins cher que dans d’autres destinations. Pour 400 roupies par nuit et par personne (environ 5 €), vous pouvez séjourner dans une auberge de bonne qualité.

De plus, la cuisine indienne est l’un des points forts du pays. Ce n’est pas seulement un plaisir pour le palais, mais aussi pour votre porte-monnaie. Vous pouvez manger dans un restaurant local pour seulement 1 € par personne et un restaurant à la carte plus raffiné coûte généralement environ 5 € par personne. Sachez toutefois que, pour de nombreux voyageurs, la nourriture est souvent la principale cause des problèmes de santé en Inde. La consommation d’eau du robinet, la grande quantité d’épices dans la cuisine indienne et le manque d’hygiène dans certains endroits entraînent souvent des diarrhées. Il est donc conseillé de prendre des précautions supplémentaires, d’avoir sur soi des médicaments contre la diarrhée et de prendre des médicaments de réhydratation orale (SRO).

L’Inde dispose d’un vaste réseau de transport, ce qui permet de parcourir facilement de longues distances. Le bus et le train sont les moyens de transport les moins chers. Un voyage en train de 10 heures maximum en classe couchette (la meilleure option en termes de prix et de confort) coûte environ 400 roupies. Un trajet en bus local d’environ 3 heures coûte environ 100 roupies (un peu plus de €). Dans les villes, les taxis et les tuk-tuks sont plus confortables et plus rapides, bien que légèrement plus chers (au minimum 20 roupies ou 20 cents par trajet).