Bulletin d'actualités | | 20/04/2022 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Le service d’immigration américain, U.S. Customs and Border Protection, a annoncé que les formalités ESTA seront encore étendues. À partir du 1er octobre 2022, même les voyageurs entrant aux États-Unis par voie terrestre devront demander un ESTA à l’avance.

ESTA pour les arrivées par voie aérienne ou maritime

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorisation) est une autorisation de voyage qui permet aux voyageurs de se rendre aux États-Unis sans visa. Toutefois, l’ESTA n’est pas accessible à tous : actuellement, 40 pays font partie du programme dit d’exemption de visa, y compris la France. Les voyageurs qui sont ressortissants de l’un de ces pays peuvent demander un ESTA au lieu d’un visa. Un ESTA est nécessaire pour les voyageurs qui entrent aux États-Unis par voie aérienne ou maritime. Sans un ESTA approuvé, les voyageurs ne seront pas autorisés à embarquer dans des avions ou des navires (de croisière) à destination des États-Unis, même si les États-Unis ne sont qu’un lieu d’escale.

Toutefois, différentes règles s’appliquent maintenant aux voyageurs entrant aux États-Unis par les frontières terrestres. Au lieu d’un ESTA, ils doivent remplir le formulaire I-94. Ce formulaire vise à recueillir les données personnelles du voyageur. Comme le formulaire ESTA, le formulaire I-94 peut être rempli en ligne à l’avance, mais contrairement à l’ESTA, le formulaire I-94 peut également être rempli à la frontière. Toutefois, le formulaire I-94 n’est pas un visa.

L’ESTA remplace le formulaire I-94

À partir du 1er octobre 2022, l’ESTA remplacera le formulaire papier I-94 qui peut être rempli à la frontière. Les voyageurs qui bénéficient du programme d’exemption de visa doivent obligatoirement demander un ESTA avant d’arriver à la frontière. Si à la frontière on découvre qu’un voyageur n’a pas d’ESTA valide, il devra retourner au Mexique ou au Canada pour y demander un ESTA. Les voyageurs qui ne sont pas couverts par le programme d’exemption de visa, comme ceux qui ont la nationalité mexicaine, doivent être en possession d’un visa ou d’une autre autorisation de voyage valide. Les nouvelles règles ne s’appliquent pas aux voyageurs ayant la citoyenneté canadienne, car ils peuvent déjà se rendre aux États-Unis sans visa ni ESTA.

Les nouvelles règles visent à rendre les formalités liées à l’ESTA plus cohérentes. Actuellement, des règles différentes s’appliquent aux arrivées par voie aérienne, maritime ou terrestre, ce qui entraîne une grande confusion pour les voyageurs. Les nouvelles exigences de l’ESTA permettront également de réduire considérablement la congestion aux frontières terrestres, car il ne sera plus possible de remplir le formulaire papier I-94 à l’arrivée.

Autres formalités ESTA inchangées

L’annonce du gouvernement américain prévoit qu’à partir d’octobre 2022, les conditions ESTA seront les mêmes pour tous les voyageurs relevant du programme d’exemption de visa, quelle que soit la manière dont ils entrent aux États-Unis. Un ESTA est valable pendant deux ans et il permet un séjour maximum de 90 jours aux États-Unis. Bien qu’un ESTA soit généralement accordé en quelques heures, il est recommandé de soumettre votre demande le plus tôt possible. Des retards sont toujours possibles et sans un ESTA valide, vous ne pourrez pas entrer aux États-Unis.