Bulletin d'actualités | | 24/09/2021 | Temps de lecture : ± 5 minutes

Pour tirer le meilleur parti de votre voyage en Égypte, il est important que vous soyez au courant des habitudes et coutumes du pays. Après tout, vous ne voulez pas offenser quelqu’un sans le vouloir. Dans cet article, nous allons aborder cinq coutumes importantes que tout voyageur en Égypte devrait connaître.

1 : Introductions et se serrer la main

Les personnes du même sexe se serrent généralement la main pour se saluer. Lorsque l’on apprend à mieux se connaître, il n’est pas rare de s’embrasser une fois sur chaque joue tout en se serrant la main. Il en va différemment lorsqu’on salue des personnes du sexe opposé. Un homme ne tend presque jamais la main en premier pour saluer une femme. Si la femme ne tend pas elle-même la main, l’homme peut simplement incliner poliment la tête en guise de salutation.

Enlevez toujours vos chaussures lorsque vous entrez dans la maison de quelqu’un d’autre. Si vous voulez offrir des cadeaux, remettez-les de la main droite ou des deux mains s’ils sont trop lourds.

2 : Le dîner

L’Égypte est connue pour sa délicieuse cuisine. Parmi les plats populaires, comme le Kochari (riz, pâtes, lentilles et pois chiches avec une sauce tomate), le Fatteh (riz avec du pain frit, de l’ail, de la sauce et du veau), ou bien sûr le célèbre shawarma. Il est important que vous connaissiez les coutumes entourant les repas, afin de ne pas passer pour un impoli par inadvertance. N’allez pas choisir votre propre siège ; l’hôte vous indiquera votre place. En Égypte, les gens mangent avec leur main droite. La main droite est destinée aux tâches quotidiennes, tandis que la main gauche est utilisée pour les tâches « impures ».

Demander une deuxième portion est considéré comme un grand compliment en Égypte. Il peut arriver qu’une assiette vide soit immédiatement remplie sans que vous le demandiez. Si vous avez suffisamment mangé, vous pouvez laisser de la nourriture dans votre assiette pour éviter cela. Dans certains endroits, il est de coutume de partager un grand repas ensemble.

3 : Bakchich

Il n’existe pas de traduction directe du mot égyptien Bakchich, car il s’agit d’une combinaison de plusieurs concepts. Cependant, ces choses ont une chose en commun : l’argent.

  • Le pourboire : les salaires en Égypte sont relativement bas. De nombreuses personnes vivent avec seulement 75 dollars par mois. Le pourboire est donc important pour que les Égyptiens puissent gagner leur vie au quotidien. Vous êtes censé donner un pourboire si vous utilisez certains services, comme dans les hôtels, les restaurants ou les bars. Il peut arriver que des personnes vous ouvrent la porte sans être invitées ou enlèvent vos chaussures pour vous. Ici aussi, un pourboire est attendu.
  • Acheter des privilèges : le terme Bakchich est également utilisé lorsqu’une personne souhaite verser une somme d’argent supplémentaire pour obtenir certains privilèges. Par exemple, on peut payer un supplément si l’on veut visiter un site archéologique après l’heure de fermeture. Toutefois, il ne faut pas confondre cela avec la corruption, qui est un crime. Les privilèges que l’on peut obtenir grâce au Bakchich ne vont jamais à l’encontre de la loi.
  • Faire la charité : enfin, le Bakchich englobe également la charité. Selon la croyance islamique, on est obligé de donner aux pauvres s’ils en sont capables. Toutefois, on peut facilement en abuser. Les enfants en particulier considèrent les touristes comme des proies faciles. Si vous donnez de l’argent à chaque enfant mendiant, vous perdrez beaucoup d’argent.

4 : Vêtements et comportement en public

L’Égypte est un pays conservateur. Bien qu’il n’y ait pas de règles concrètes concernant les vêtements, il est recommandé de porter des vêtements couvrants. Cela s’applique particulièrement aux femmes. Dans certains lieux, comme les édifices religieux, il est obligatoire de se couvrir la tête, les épaules et les genoux. Dans les complexes hôteliers et autres lieux populaires, les gens sont généralement plus tolérants à cet égard.

Les couples qui voyagent ensemble doivent savoir que les manifestations publiques d’affection (comme s’embrasser) ne sont pas appréciées en Égypte. Se tenir la main est généralement acceptable, mais il existe des endroits en Égypte où cela est mal vu, car le contact physique en public entre un homme et une femme est considéré comme inapproprié.

5 : En Égypte, les choses prennent plus de temps

Les Égyptiens ont généralement une attitude assez détendue. Cela signifie qu’il puisse arriver que quelqu’un soit en retard à un rendez-vous, ou qu’une certaine tâche prenne plus de temps qu’à quoi vous êtes habitué dans d’autres pays. Cela ne doit pas être pris comme une insulte, car vous passerez sinon la majeure partie de votre temps en Égypte à être frustré. Au contraire, acceptez-le comme une partie inévitable de la vie en Égypte. Et si vous êtes en retard ni vu ni connu !

Voyager en Égypte : demander un visa

Si vous gardez ces cinq points à l’esprit, vous êtes sur la bonne voie pour profiter d’un excellent voyage en Égypte. Cependant, il y a d’autres préparatifs à faire, notamment l’obtention des bons documents de voyage. Par exemple, les voyageurs français et belges doivent demander un visa Égypte pour se rendre dans ce pays. Ce visa peut facilement être demandé en ligne, mais il est assorti de certaines conditions. Par exemple, à votre arrivée en Égypte, on peut vous demander un itinéraire, qui doit inclure tous les vols et hébergements réservés. Si vous séjournez chez la famille ou des amis, vous devez être en mesure de présenter une lettre d’invitation.

Le visa pour l’Égypte vous permet de rester en Égypte pendant 30 jours.


Veuillez noter que cet article consacré au visa pour l’Égypte date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives au visa pour l’Égypte.